post.visuel_paysagepost.visuel_paysage

WE ARE FOOT 5

02.06.2020

Une main tendue vers le secteur public

Une main tendue vers le secteur public

Avec 5 millions de joueurs à l’année, le marché du foot 5 est déjà plébiscité par les passionnés du ballon rond quel que soit leur niveau. Hommes, femmes, enfants s’y retrouvent tout au long de la semaine pour partager des moments de plaisir et se dépenser.

Si le déconfinement progressif permet aux français de retrouver certaines pratiques, les complexes de foot 5 restent fermés : sport collectif et de contact oblige.

Mais profitons de cet arrêt pour réfléchir à la relance du foot 5 et à plus grande échelle du sport en France. Les acteurs du foot 5 ont fait émerger une nouvelle manière de pratiquer le sport où les acteurs privés, publics et fédéraux collaborent à travers la mise à disposition des infrastructures aux écoles, associations et clubs locaux.

Et si l’on veut développer fortement le sport dans notre nation, le rôle d’accompagnement des acteurs publics envers les structures privées est autant une nécessité qu’une évidence.

#wearefoot5

L’intégralité du Manifeste Foot 5

Le foot 5 et ses bienfaits

LA SANTÉ

Il n’est plus question de démontrer l’utilité publique du sport mais d’identifier les lieux de pratique et en créer de nouveaux. Les centres de foot 5 répondent à tous les critères.

La perspective des JO 2024 de Paris a souligné un enjeu de taille : mettre 3 millions de Français au sport.

L’ÉDUCATION

Le sport est l’école de la vie. Revaloriser la pratique sportive c’est aussi inculquer des valeurs fortes : respect, sens du collectif, dépassement de soi…

La polyvalence des centres de foot 5 permet une pluralité des pratiques dans des conditions optimales. Des milliers d’heures sont mises à disposition des écoles et clubs. Il en faut davantage.

L’INCLUSION

Les centres de foot 5, par la diversité de leur localisation, sont un carrefour de mixité sociale unique à travers les rencontres sportives et loisirs organisées où chacun a le même statut sur le terrain.

Il faut encourager cette diversité et proposer d’autres événements accessibles à tous.

« J’ai commencé le football en y jouant dans la rue, sans artifices. Juste de la convivialité, de bonnes sensations et l’envie de partager une passion avec d’autres jeunes de mon quartier. C’est pourquoi il est important pour moi que les projecteurs se tournent vers le Foot 5, où on apprend le jeu, la technique, des valeurs, où l’on prend du plaisir, et qu’on s’intéresse aux bénéfices que ce sport apporte au quotidien ». Zinédine Zidane, propriétaire de centres de Foot 5

On en parle dans la presse

De nombreux signataires ont rejoint les complexes de foot 5 dans la signature de ce manifeste. Des footballeurs (Ben Yeder, Benjmain Mendy, Bruno Cheyrou…), des journalistes (Smaïl Bouabdellah, Mohammed Bouhafsi, Vanessa Le Moigne…) mais aussi d’autres célébrités tels que DJ Snake ou Cyril Hanouna.

Une belle reconnaissance pour les centres de foot 5 qui a été relayé par de nombreux médias :